C’est quoi une posture de mec ?

Raphaële FRIER, Mauvais fils, ed. Amnesty international et ed. Talents hauts, 2015, 95 p.
Raphaële FRIER, Mauvais fils, ed. Amnesty international et ed. Talents hauts, 2015, 95 p.

À partir de 14 ans

Thèmes : Famille – Homosexualité – Société – Tolérance

Condensé pour pressés : Devant ses résultats désastreux, Ghislain veut bien suivre les conseils de son père : devenir apprenti électricien. Entre les sous-entendus de sa mère curieuse de connaître sa copine Laïla, et ceux de son père espérant une complicité de mec, le jeune homme n’a d’autre alternative que de fréquenter des bars gays. Quand son père l’apprend, par hasard, il le met à la porte. Nuit dehors, nuits chez la mère d’un copain, avant d’habiter avec un compagnon. L’image de soi restaurée, comment renouer avec sa famille, quelle possibilité ?


Raphaële Frier (Auteure)

Ecrit depuis une trentaine d’années pour les enfants et les adolescents. Elle aborde des thèmes douloureux : la séparation, le harcèlement, les droits des filles, l’homosexualité …

Par ici pour son actualité.


CRITIQUE 

 

Les parents s’engueulent, mais n’empêche que leur photo de mariage est dans l’entrée, ils sont ensemble pour le meilleur et le pire : Ma mère est sympa mais ne comprend pas grand chose de moi, … mon père aussi, il m’emmerde, avec sa mamie de s’adresser à moi entre hommes… ma situation relève du cauchemar, … J’ai beau essayé de me persuader du contraire, je le sais, je suis homo. La belle affaire ! On est à la page 13, la situation est posée, Ghislain culpabilise d’être un mauvais fils, incapable de répondre aux attentes de ses parents.

Comment continuer à faire semblant ? Les escapades du vendredi soir dans les bars gays laissent à Ghislain un goût amer. Se taper des mecs n’est pas satisfaisant, il a envie d’une vie affective avec un compagnon.

C’est à cette période que les parents découvrent l’homosexualité de leur fils. La mère tente de minimiser, le père ne peut faire autre chose que gueuler : – Dégage. Fous le camp. Première nuit dehors, face à la Bonne mère de Marseille, avec les SDF et les rats. Le lendemain, la mère de Mounir, une vraie personne, l’accueille pour 3 semaines.

Puis Ghislain emménage avec Cédric, un étudiant qui devient son compagnon et tente de l’aider à renouer avec ses parents.

Mauvais fils se lit d’un trait, Ghislain dit « je », il raconte au présent, utilisant son vocabulaire de lycéen paumé, violent parfois. L’intensité dramatique est forte, on partage le cauchemar de Ghislain ainsi que le malaise des parents, attachés à leurs principes, incapables d’envisager simplement et autrement les choses.

Ce roman a le mérite de poser la question de l’homosexualité des jeunes, son acceptation par l’entourage proche, par la société.

 

Nicole.
Je ne suis pas une spécialiste des romans pour adolescents,
il me semble courageux d’aborder ce sujet dans un livre
écrit dans un langage accessible à tous.

 

 

ACTUALITÉS SALON

Vous pourrez la rencontrer sur le stand du libraire Les Temps Modernes durant les trois jours.

Elle accompagnera un atelier d’écriture pour tous à partir de 7 ans, samedi 19 à 11h30, à la salle des fêtes.