Et si on jouait… avec les livres ?

Le mercredi 16 octobre et le samedi 19 octobre, Val de Lire a proposé un atelier intitulé « Jouer avec les livres » ouvert à tous, animé par Andy Kraft, membre de Val de Lire, plasticien et éducateur. Ces ateliers ont réuni des bénévoles de Val de Lire, des animatrices, des bibliothécaires, des enseignantes… Chacun-e est reparti-e avec des idées qu’il ou elle avait hâte de mettre en oeuvre.

En début d’atelier, chacun-e a défini le mot « jouer »: ne pas travailler, s’amuser, respecter des règles, manipuler, partager, découvrir…

Les participant-es ne sont pas resté-es assis-es longtemps, Andy les ayant invité-es à se lever et à former deux équipes en files indiennes. Ce premier jeu est un jeu de course. On impose un élément (textuel ou visuel) à trouver dans une sélection de livres placés à quelques mètres de la première personne de chaque équipe. L’objectif est atteint, chacun-e s’amuse mais a aussi l’envie d’ouvrir le livre pour le lire en entier.

Le deuxième jeu est un jeu de cibles. Des albums sont étalés au sol. Le joueur choisit à l’avance un élément à trouver. Il lance une chaussette en visant le livre où il espère trouver cet élément.

Le groupe a ensuite formé un cercle. On choisit un album, qui est passé de main en main, et chacun-e lui invente une autre fonction :  » ce n’est pas un livre, c’est… un chapeau, une maison, un ordinateur portable… ». On a fait plusieurs tours, ce qui a montré l’inventivité de chacun-e.

On passe ensuite au « domino des livres ». A partir d’un premier album posé au sol, sur le principe du jeu de dominos, les participant-es posent d’autres albums en fonction d’un lien entre les couvertures. Il faut expliciter le lien, ou jouer à le retrouver a posteriori : ça peut être le titre, la couleur, la forme, les illustrations, la maison d’édition… Le but d’utiliser tous les livres. Certaines combinaisons ont été difficiles à justifier, tant la logique des un-es et des autres peut varier.

Le dernier jeu présenté est un jeu d’écriture. On crée une phrase à partir des titres des albums proposés. On peut rajouter des mots de liaison et de la ponctuation. On complète ensuite cette phrase en inventant un début et un fin. 

Quelques exemples tirés de ce jeu :

«  Le chuintement du gramophone brise le silence du salon.

Viens danser dans le livre, le livre de la nuit… Va, mon Achille !

Les étoiles nous accompagnent. 1,2,3… c’est la valse nocturne. »

« Avant de m’endormir, Maman me disait :

En route mon tout petit, dans le ciel il y a de tout petits oiseaux et des doux rêveurs

Et je m’envolais au pays des songes. Je n’ai jamais su la fin de l’histoire. »

Les participant-es étaient ravi-es d’avoir expérimenté ces différents jeux, avec la possibilité de l’adapter à leur(s) public(s).

Deux autres cycles d’ateliers sont proposés, ouverts à tous et toutes :

« Fabriquer des livres », le mercredi 22 janvier et le samedi 25 janvier 2020;

Lien pour s’inscrire à l’atelier ( lien obligatoire pour s’inscrire )

 » Interpréter « , le mercredi 3 juin et le samedi 6 juin 2020.

Zoom sur deux albums de Frédéric Maupomé et Stéphane Sénégas par Marie-Claire Degrave

LA LIGNE, un trait tracé par un petit garçon traverse horizontalement la double page. À la sobriété du dessin (une cour, un banc un arbre, un jeu) s’oppose à la page suivante une vue plongeante sur l’immeuble avec une ombre portée noire menaçante.

Que s’est-il passé ?

Les auteurs l’expliquent avec d’abord une phrase en gros caractères, un peu abstraite, qui emplit la page blanchâtre, illustrée ensuite par un dessin évocateur.

Deux enfants sont dans une cour : le garçon paisible aime lire dans le calme, la fille active et virevoltante préfère jouer au cerf-volant. Deux désirs opposés, deux mondes.

Alors la ligne est tracée. Avec elle, l’intolérance et la haine. Chacun chez soi, chacun pour soi avec cris et menaces. Le noir monstrueux emplit la page jusqu’à acculer la fillette dans le coin poubelle.
Reste l’espoir que les enfants se ressaisissent… et se réconcilient. 


Dans la cour de l’école, ON L’A À PEINE REMARQUÉ le trait qui coupait la marelle en deux. Les enfants-oiseaux ne sont pas inquiétés non plus quand des briques se sont entassées sur la ligne. On pouvait jouer encore, on s’en accommodait. Mais le mur a continué de monter jusqu’à rendre impossible toute communication de part et d’autre.

Chacun chez soi.

Et puis de petits traits verticaux sont apparus tracés à hauteur d’enfants. Des lézardes. Le mur s’écroule, la cour reprend son espace habituel.

J’aime ce deuxième album aux teintes douces, rosées, plus optimiste. Il invite à rester vigilant, à ne pas accepter la plus petite atteinte à la liberté et, si malgré tout, on a laissé un mur s’élever, à le faire tomber.

Ces deux albums offrent une prise de conscience intéressante à travers un dessin sobre et des mots percutants.
A lire de 7 à 107 ans…

Aux éditions Frimousse :

La ligne, parution

On l’a à peine remarqué, parution Mai 2019

Jouer avec les livres : activités avec des albums jeunesse

L’association Val de Lire initie des temps de formation à destination des adultes pour découvrir et mettre en place des activités autour du livre.

Le premier rendez-vous sera autour de la thématique « Jouer » : des jeux calmes, sportifs, d’écriture en lien avec les livres à partager avec des enfants, des adolescent·es et des adultes.

Ces ateliers s’adressent aux professionnel.les (animateur.rices, enseignant.es, bibliothécaires…) et aux bénévoles, parents, grands-parents…

Deux dates sont proposées : le mercredi 16 octobre et le samedi 19 octobre, à la Maison Agora, de 14h à 16h30. (Il s’agit du même atelier proposé deux fois).

Deux autres sessions auront lieu  » Fabriquer » le 22 et 25 janvier et « Interpréter » le 3 et 6 juin 2020.

Le formateur est Andy Kraft, artiste plasticien, lecteur de Val de Lire. Il a été formateur éducation populaire et enseignant en classe maternelle et collège.

Inscription obligatoire ici. L’atelier est gratuit.
Renseignement : 02 38 44 75 66.

Coup de cœur pour  » Le fils de Picasso  » par Antonin Picard

 » L’art est un mensonge qui nous permet de dévoiler la vérité.  »                                                                           – Pablo Picasso

Lorsque nous avons reçu ce roman et que j’ai vu qu’il s’agissait d’un livre écrit par Marie Sellier, dont je n’avais lu que des albums jeunesses jusque-là, j’étais intrigué. J’ai été assez surpris au début. Passer d’albums pour les plus jeunes comme  » Mes 10 premiers tableaux  » ou  » Mon monstre « ,  à un roman réaliste et sérieux comme  » Le Fils de Picasso  » m’a interpelé.

L’histoire commence en 1955, aux États-Unis, où un jeune homme nommé Pablo apprend de sa grand-mère qu’il serait le fils illégitime de Pablo Picasso. Le jeune homme et sa grand-mère se rendent dans le sud de la France afin d’en apprendre un peu plus sur son passé et sur celui qui est supposé être son père. Je ne peux pas en dévoiler plus sur l’intrigue car ça risquerait de vous révéler des éléments de l’histoire qu’il vaut mieux découvrir par soi-même.

À partir de 11 ans, le livre est un bon moyen de donner envie à des collégiens de les intéresser à l’histoire du célèbre peintre tout en laissant planer le mystère autour du personnage principal : est-il réellement le fils de Pablo Picasso ? Le ton est léger alors que la quête est existentielle pour ce garçon. L’autrice nous offre des respirations à travers la complicité entre la grand-mère et l’enfant, les personnages atypiques, les liens entre Pablo le garçon et Sylviane.

Le livre n’a clairement pas pour but d’être une biographie sur Pablo Picasso, même si on est immergé dans son univers et de son oeuvre. Le lecteur est transporté par la fiction.

J’avais prévu de le feuilleter seulement et je me suis très vite retrouvé à ne plus vouloir lâcher le livre. On s’attache très facilement aux différents protagonistes et certaines scènes nous prennent facilement au cœur comme si on était directement impliqué dans l’histoire et qu’on faisait partie d’eux.

Marie Sellier nous offre une histoire bouleversante, son écriture est au service des personnages, de leurs émotions. Quant à savoir si les faits de ce roman sont réels ou fictifs, l’autrice y répond à la fin du roman. « Tout au long de l’ouvrage, la fiction joue à cache-cache avec la réalité.  » Bonne lecture.

Antonin Picard, volontaire en service civique à Val de Lire depuis le 1er septembre.

Le fils de Picasso, Marie Sellier, édition Nathan, 2012.

Journées Nationales d’action contre l’illettrisme

Dans le cadre des Journées Nationales d’action contre l’illettrisme,

Les Amis de l’école laïque et Val de Lire s’associent et organisent les rendez-vous suivants :

Roulebarak au forum des associations à Beaugency, Parc Thérèse Cherrier, le 7 septembre 2019 : lectures d’albums partagées avec enfants et adultes et jeux en lien avec les livres. Possibilité de venir à tout moment entre 10h et 18h. Tout public.

Exposition-quizz mise à disposition par le CRIA 45 : réflexion sur l’illettrisme. Exposition à découvrir lors du forum des associations le 7 septembre puis à la Maison Agora, 59 avenue de Vendôme, au rez-de-chaussée du 9 au 19 septembre 2019. À destination à la fois des jeunes, des adultes, des professionnel·le·s, des élu·e·s et des personnes fragilisées à l’écrit.

Roulebarak dans le parc des canards à Beaugency, le mercredi 11 septembre. Avec la participation des fous de bassan ! Possibilité de venir à tout moment entre 16h et 18h. Tout public.

Jeu de sensibilisation sur l’illettrisme animé par le CRIA 45 lors du café des partenaires au centre social de Beaugency, Usine Agora, le jeudi 12 septembre de 13h à 14h. À destination des professionnel·le·s, élu·e·s, responsables associatifs…

Ces actions initiées par Val de Lire disposent du label Agir ensemble contre l’illettrisme de l’Agence Nationale de Lutte contre l’illettrisme.

Partir en livre 2019 : lectures, ateliers et rencontres avec Val de Lire

Val de Lire vous emmène avec Roulebarak pour un parcours en 6 villes et 7 dates, du 10 au 19 juillet, dans le cadre de Partir en livre, la grande fête du livre jeunesse initiée partout en France par le Centre National du Livre.

Toutes les animations sont gratuites.

A chaque étape, deux animations vous sont proposées entre 15h et 17h30 :

  •  Roulebarak, le camion à histoires, pour partager des albums pour tous, des tout-petits aux adultes.
  • Atelier poétique et artistique avec Andy Kraft : transformez des cartes postales, dont une partie circulera avec Roulebarak d’une ville à l’autre. Sans inscription. Durée libre.

Mercredi 10 juillet : Ouzouer-le-marché, devant la médiathèque

Jeudi 11 juillet : avec les Estivales de Beaugency, quai de Loire, plage de Beaugency

Vendredi 12 juillet : Tavers, parc des Fontenils

Lundi 15 juillet : Epieds-en-Beauce, place de la mairie

Mercredi 17 juillet : Baule, guinguette La Corne des pâtures, bords de Loire

Jeudi 18 juillet (attention horaire spécifique : 9h30-11h30 ! ) : Beaugency, quai de Loire

Vendredi 19 juillet : Cléry-Saint-André, parvis de la basilique

Deux rendez-vous exceptionnels avec les autrices-illustratrices Irène Bonacina et Delphine Renon.

Mercredi 10 juillet à Ouzouer-le-marché, à la médiathèque, avec Irène Bonacina

15h-17h : un atelier avec Irène Bonacina pour expérimenter la technique d’illustration de son dernier album paru chez Albin Michel Jeunesse, Nos Chemins : collages de papier de soie en ombres chinoises sur une vitre.

à partir de 7 ans

sur inscription par formulaire (cliquez sur ce lien : inscription ) ou par téléphone au 02 38 44 75 66

Des albums seront disponibles à la vente sur place.

 

Jeudi 11 juillet à Beaugency, quai de Loire avec Delphine Renon

En partenariat avec les Estivales, participez à une grande fresque autour du voyage avec Delphine Renon, entre 15h30 et 17h30.

à partir de 7 ans

Sans inscription. Nombre de places limité.

De 17h30 à 18h30, ventes d’albums et dédicaces avec la librairie des Halles de Beaugency.

 

Lectures d’été avec Roulebarak

L’ÉTÉ 2019 AVEC VAL DE LIRE !

Mercredi 3 juillet : pique-nique à partir de 11h30

Parc de la rue Croquemotte à Beaugency

Avec Roulebarak : lectures et jeux

 

Juillet-Août : lectures dans le cadre des Estivales à Beaugency, quai de Loire, plage de Beaugency

du 8 juillet au 8 août

Tous les lundis et jeudis

9h30-11h30 du 8 juillet au 25 juillet

15h30-17h30 du 29 juillet au 8 août