Les invité·es du 35e Salon du Livre de Beaugency et Saint-Laurent-Nouan

À l’occasion du 35e Salon du Livre Jeunesse de Beaugency et Saint-Laurent-Nouan, Val de Lire a l’honneur d’accueillir :

Christian Voltz, auteur, illustrateur, invité d’honneur

Il a suivi des études artistiques à l’École Supérieure des Arts Décoratifs à Strasbourg, ville où il vit aujourd’hui.

Ses illustrations consistent en des scènes en volume photographiées. Fil de fer, boulons, ressorts, clous, tissu, bois, cartons et papiers découpés… Ces petits bouts d’objets de récupération s’enchevêtrent et donnent naissance à des personnages cocasses et à des histoires empreintes d’humour. Son style est très identifiable. L’expressivité des personnages (souvent des animaux), le ton caustique des histoires et la subtilité des détails des illustrations caractérisent son travail.

Son premier livre Toujours rien ? publié aux éditions du Rouergue obtient le Prix Sorcières en 1998.

Christian Voltz aborde des sujets sensibles avec poésie et fantaisie, le deuil dans La caresse du papillon, la mort dans Vous voulez rire ? les préjugés et l’homosexualité dans Heu-reux !

Il réalise également de nombreuses affiches, des courts-métrages d’animation, des sculptures et des gravures.

Une grande exposition lui sera consacrée à l’église St Étienne à Beaugency du 7 mars au 8 avril 2020.

Annie Bouthémy, graphiste, illustratrice

Illustratrice et présidente de l’association de micro-édition un poil bleu qu’elle crée en janvier 2019 avec d’autres artistes. Un poil bleu souhaite transmettre à travers ses publications des valeurs humaines, de la cohésion, l’envie de se poser des questions.

Anne Boutin-Pied, conteuse

D’abord musicienne intervenant en milieu scolaire elle fonde un groupe de chansons françaises en 2003. Elle intègre un collectif d’artistes en 2004 au sein de l’association Allo Maman Bobo dans laquelle elle est musicienne dans des spectacles créés avec les conteurs de l’association.

Elle recherche les ponts entre la musique et le conte, aime mêler le contemporain au traditionnel.

Elle crée sa propre compagnie en 2017 : la compagnie 60 décibels cherche à porter la parole et la musique, la parole en musique, la parole musicale avec des spectacles pour les plus petits, des spectacles jeune et tout public.

 

Anne Crausaz, autrice, illustratrice

Graphiste suisse, elle revendique un style inspiré des grands créateurs d’image pour enfants du XXe siècle sans contradiction avec les techniques de créations contemporaines.

Son premier livre, Raymond rêve, sort chez MeMo en 2007. Elle publie tous ses livres dans cette maison. On reconnait immédiatement son dessin net tout en courbes et aux couleurs puissantes, travaillé avec un logiciel vectoriel. Ses narrations sont une invitation à regarder, et suivent souvent le mouvement d’une promenade ou d’un cycle naturel comme les saisons. Sans être des documentaires, ses livres nous font découvrir la nature à travers une faune et une flore personnifiées.

Ambroise Creich, dessinateur BD

Originaire du Loir-et-Cher, Ambroise Creich sort en 2009 diplômé en bande dessinée de l’école Jean Trubert à Paris. Il débute en réalisant des portraits et diverses commandes d’illustrations. En mai 2018, il a reçu le Prix Audace 2018 de la Fondation Le Roch-Les Mousquetaires, pour son auto-entreprise, les éditions Adelring, au sein de laquelle il enseigne et édite de la bande dessinée.

Malika Doray, autrice, illustratrice

Malika Doray est formée aux arts appliqués et aux sciences humaines. Elle a travaillé dans une structure d’éveil pour les tout-petits.

Elle crée des livres beaux et parfois malicieux autour d’expériences de la petite enfance, sans didactisme et sans faire l’impasse sur des réalités comme la séparation et la mort. Ses histoires sont portées par des animaux, souvent un lapin, dessinés d’un trait rond et franc. Elle est l’autrice de ses textes, particulièrement travaillés, comme des comptines ou aussi directs et concis que son dessin. Elle est attentive à la forme du livre, que l’enfant peut manipuler, en grand ou tout petit format, en ribambelle, en découpes…

Chloé du Colombier, illustratrice

Elle a étudié le design industriel à l’ENSCI, puis a suivi les cours d’illustration et de graphisme des Arts Décoratifs de Strasbourg. Elle a travaillé pendant une dizaine d’années dans l’édition jeunesse en tant que graphiste. Son trait gratté et délicat se pose sur les aplats de couleur dans un esprit vintage.

Dominique Ehrhard, peintre et illustrateur

Il partage son temps entre la peinture, l’enseignement, la création de jeux et l’illustration de livres. Il a publié plusieurs livres aux éditions des grandes personnes avec Anne-Florence Lemasson. Muséum pop sorti en juillet 2019 illustre la richesse des collections du Muséum national d’histoire naturelle et l’importance de la recherche scientifique. Leur dernier livre Songe d’Or publié en octobre 2019 est librement inspiré de la légende de Midas, roi de Phrygie, illustrant la folie à laquelle la cupidité peut mener.

Bernadette Gervais, autrice, illustratrice

Née à Bruxelle, elle a fait ses études aux Beaux Arts de Mons. Elle a réalisé plus d’une centaine de livres, des livres drôles, des livres-objets, toujours inventifs. Elle a recours à des techniques très différentes. Ses représentations, à la fois simples et sophistiquées, donnent à voir les objets du quotidien autant que les animaux les plus divers à travers un filtre poétique qui lui est propre.

Claire Lecœuvre, autrice

Journaliste scientifique et autrice, elle collabore avec divers titres de presse tels National Geographic France, Geo, Sciences et Avenir… Passionnée par la nature, les voyages, elle aime décrire ce qui l’entoure et faire comprendre les tenants et les aboutissants d’un sujet. Elle publie des livres documentaires pour la jeunesse sur l’environnement, l’écologie et les animaux.

Anne-Florence Lemasson, autrice

Après des études de lettres à la Sorbonne à Paris, Anne-Florence Lemasson enseigne en lycée à Besançon puis à Orléans où elle vit actuellement. Elle partage sa passion des livres avec Dominique Ehrhard. Ils imaginent et conçoivent ensemble leurs ouvrages dans un dialogue constant entre illustrations et textes dont Anne-Florence assure la rédaction.

Lionel Le Néouanic, auteur, illustrateur

Auteur-illustrateur de livre pour la jeunesse, il est aussi graphiste, plasticien et membre des Chats Pelés, collectifs d’artiste.
Pour lui, tout est bon pour dire la vie, pour faire image et poésie. Tout et presque rien : pâte à modeler, papiers jaunis, ferrailles rouillées, bois, pierres, machins, bouts de ficelles et grain de folie…

Ses illustrations sont pleines de matière, de profondeur et de couleur chaude. Ses œuvres donnent à réfléchir sur notre humanité et le monde dans lequel nous vivons.

Jeanne Macaigne, autrice, illustratrice

Jeanne Macaigne a été formée aux lettres et aux techniques de l’image. Elle a publié deux livres chez MeMo. On perçoit immédiatement un univers personnel, surréaliste, presque psychédélique.

Elle s’intéresse aux rapports étranges entre les humains et le monde, et entre eux-mêmes. Par le dessin, elle chercher à saisir l’imperceptible, à représenter des émotions. Les espaces et décors font partie entièrement des personnages, ainsi que la couleur, non réaliste, qui exprime un monde intérieur et subjectif.

Thierry Nouveau, dessinateur BD

Il réalise ses 46 premières planches à l’âge de 15 ans. Il devient illustrateur free-lance après avoir intégré les Beaux-Arts de Rennes. Il commence par faire du dessin de presse puis s’initie à la bande dessinée. Il rencontre Marc Cantin avec qui il réalise deux séries Léo et Lola, Ma mère et moi qui racontent avec beaucoup d’humour le quotidien et les relations familiales.

Marine Rivoal, autrice, illustratrice

Autrice, illustratrice, elle obtient son diplôme d’illustration, à l’École Estienne et perfectionne sa technique dans un atelier de gravure. Ses deux premiers titres, Trois petits pois en 2012, Cui Cui en 2016 remportent le prix Premières Pages respectivement dans le Lot et en Savoie. À travers sa pratique, elle cherche à replacer les techniques gravées dans son époque. Elle aborde avec À moi !, paru en septembre 2018 l’écologie et l’aveuglement face aux effets climatiques.

Françoise Rogier, autrice, illustratrice

Françoise Rogier est une artiste belge formée en communication graphique. Elle s’oriente ensuite vers l’illustration jeunesse, en participant à des stages, durant lesquels elle travaille autour du thème du loup, et expérimente la technique de la carte à gratter, deux éléments qui la conduiront vers la réalisation de son premier album. Elle répond à un concours de création de la revue Hors cadres sur le thème du détournement de conte, et le remporte. Elle publie à partir de là son premier album, C’est pour mieux te manger, en 2012, immédiatement récompensé. Elle travaille ensuite avec la jeune maison d’édition A pas de loups.

Mélanie Rutten, autrice, illustratrice

Mélanie Rutten, artiste belge, a passé son enfance en Afrique. Elle se forme à la photographie et à l’illustration. Humains, animaux et créatures imaginaires habitent son univers qui nous emmène à travers des sentiments universels. On remarque sa maîtrise des couleurs à l’aquarelle, la tendance abstraite des formes, la force des ombres et lumières. Les « accidents » de l’encre inspirent la création. Elle travaille des cycles, des séries mais sans contrainte chronologique. Texte et image respectent des silences, des ellipses qui imprègnent ses livres de pudeur et de poésie.

Florie Saint-Val, autrice, illustratrice

Ses livres prennent des formes originales, comme le pixel-art ou « le livre dont vous êtes le héros ». Les tout-petits se retrouveront dans cet univers graphique coloré et insolite. Elle s’inspire de l’art brut et du dessin d’enfant. On retrouve les motifs de la ville, du déplacement et des transports dans cet espace urbain, voire sur une autre planète, à la rencontre d’une multitude de personnages.

Marie Sellier, autrice

Autrice de plus d’une centaine d’ouvrages pour la jeunesse, elle questionne le mystère de la création pour tous les âges et sous toutes ses formes, à travers monographies, premiers livres d’initiation pour les plus jeunes et romans pour adolescents. Elle est passionnée par la transmission, la filiation et cette zone de haute turbulence que constitue l’adolescence (La peau de mon tambour, Thierry Magnier).

À tant côtoyer les grands peintres et sculpteurs, elle a eu envie de travailler avec les merveilleux artistes contemporains que sont les illustrateurs. C’est ainsi que sont nés de nombreux albums parmi lesquels L’Afrique petit Chaka et Le Jardin de Sobo (Réunion des Musées Nationaux) avec la complicité de Marion Lesage et de Charlotte Gastaut, Fanfan (Éditions courtes et longues) avec Iris Fossier, Le jardin de madame Li illustré par Catherine Louis avec laquelle elle a fait de nombreux autres livres (Philippe Picquier jeunesse).

Stéphane Servant, auteur

Il alterne l’écriture de romans avec celle d’albums. Les jeunes lecteur·rices peuvent s’amuser des jeux de rythmes et des chutes hilarantes dans ses albums et se questionner sur leur relation aux autres, leur place dans le monde, les préjugés, la mort…

Les univers de ses romans sont peuplés de personnages complexes dévoilés au fil des récits grâce à une écriture fluide et envoutante. Il explore différents genres : roman initiatique (Cœur des louves), fantastique (Félines) ou d’anticipation (Sirius).

Eric Singelin, illustrateur

Illustrateur, ingénieur papier et graphiste, il explore les différentes dimensions du papier, développe la technique du pop-up et des livres à systèmes. Il aborde le pop-up comme de la sculpture en jouant sur la lumière et la flexibilité du papier. Ses illustrations délicates en volume se déploient comme par magie.

Journée de formation : Le bruit des pages, le bruit du monde, 18 mars 2020

Une journée de formation à destination des professionnel·les du livre et de l’enfance et amateur·rices de la littérature jeunesse se déroulera le 18 mars au théâtre du Puits Manu, à Beaugency, en partenariat avec le Centre de Recherche et d’Information sur la Littérature pour la Jeunesse (CRILJ).

Au programme :

MATIN

  • 9 heures : accueil, café, viennoiseries.
(arrivée du train de Paris : entre 8 h 40 et 9 h ; arrivée du train de Tours : entre 9 h et 9 h 15)
Le Puits Manu est à 5 mn à pied de la gare.
  • 9 heures 30 : Présentation de la journée par Catherine Mourrain (Val de Lire) et André Delobel (CRILJ)
  • de 9 heures 45 à 11 heures : Pleins feux sur les éditions MeMo : Lectures d’albums et intervention de Caroline Lascaux.

Après des études à l’Institut Supérieur des Arts Appliqués de Nantes et de création éditoriale multi-supports à l’université Paris 4 Paris Sorbonne, Caroline Lascaux enchaine les stages chez MeMo, chez Thierry Magnier, chez Albin Michel, puis, à compter de janvier 2017, s’installe chez MeMo comme assistante d’édition et de promotion.

( un temps sera réservé aux questions des participant.es )
  • de 11 heures à 12 heures : Maurice Sendak : des textes et des images à questionner par Loïc Boyer et Caroline Lascaux.

Titre de l’intervention de Loïc Boyer : « Contes de Grimm et culture pop chez Maurice Sendak ».

Caroline Lascaux présentera, quant à elle, les albums de l’illustrateur publiés par les éditions MeMo.

Diplômé en arts plastiques, Loïc Boyer est designer graphique indépendant ; il est directeur de la collection “Cligne Cligne” chez Didier Jeunesse qui publie des ouvrages anciens méconnus en France et fondateur du site « Cligne Cligne Magazine »; il travaille actuellement à un ouvrage à propos d’Harlin Quist et de François Ruy-Vidal que publieront les éditions MeMo.

( un temps sera réservé aux questions des participant.es )
  • de 12 heures à 12 heures 30 : consultation de livres prêtés par la Médiathèque Départementale du Loiret (MDL) et possibilité d’achat auprès du libraire présent.
  • 12 heures 30 : Déjeuner de façon autonome, dans les brasseries de la ville ou ensemble, sur place, au Puits-Manu.
Inscription obligatoire et règlement préalable.

APRES-MIDI

  • de 14 heures à 15 heures 15 : Panser et dépenser le monde : l’inquiétude environnementale dans les fictions pour la jeunesse par Nathalie Prince.

Professeure de littérature comparée à l’université du Mans, Nathalie Prince est spécialiste de littérature de jeunesse ; parmi ses ouvrages : La littérature de jeunesse : pour une théorie littéraire publié chez Armand Colin en 2015, et, en 2018, avec Sébastian Thiltges, Eco-graphies : écologie et littératures pour la jeunesse, aux Presses universitaires de Rennes.

( un temps sera réservé aux questions des participant.es )
  • de 15 heures 15 à 16 heures 30 : La littérature jeunesse arabe : des origines à aujourd’hui par Marianne Weiss.

Après avoir vécu plusieurs années au Moyen-Orient, Marianne Weiss s’occupe de la Bibliothèque jeunesse de l’Institut du monde arabe (IMA). Elle participe à la  revue Takam Tikou (Revue des Livres pour Enfants – Secteur international), publiée en ligne par le CNLJ-BNF, et participe à différentes initiatives pour promouvoir la littérature jeunesse arabe en France.  Elle a également traduit des romans et de la poésie.

L’Institut du monde arabe est un établissement qui, avec un fonds de plus de 5 000 ouvrages (dont un tiers en arabe et de nombreux ouvrages bilingues), offre un large panorama de l’édition jeunesse sur le monde arabe ; la bibliothèque est à la fois lieu d’animations pour le jeune public jusqu’à 12 ans et centre de ressources pour les professionnel·les, les enseignant·es et les médiateur·rices du livre.

( un temps sera réservé aux questions des participants )

Possibilité, jusqu’à 17 heures, de consulter un ensemble de livres écrits en arabe ou bilingues ou traduits en français et de regarder sur place l’exposition Kalila et Dimma, conçue par l’IMA.

Les fables de Kalila et Dimna est un ouvrage de sagesse initialement destiné à l’éducation des princes. Le livre trouve son origine dans un recueil de fables composé en Inde aux alentours du IVè siècle. Donner la parole aux animaux sert de subterfuge pour enseigner les principes de la bonne gourvenance. Kalila wa Dimna est l’une des sources d’inspiration des Fables de la Fontaine.

. 17 heures : déplacement vers l’église Saint-Etienne.

. 17 heures 30 : visite commentée de l’exposition  les Trésors Minuscules de Christian Voltz.

L’exposition propose les différents aspects du travail de Christian Voltz, celui d’auteur illustrateur pour la jeunesse, celui de sculpteur à partir de matériaux de récupération, et aussi celui, moins connu, de céramiste et de graveur.

Pour participer à cette journée de formation, il est obligatoire de s’inscrire, ici, avant le 12 mars 2020.

Pleins feux sur la maison d’édition MeMo

A l’occasion du 35e salon du livre jeunesse, Val de Lire met à l’honneur la maison d’édition MeMo.

Vous pourrez échanger avec Caroline Lascaux, assistante d’édition, lors du salon du livre. Elle interviendra lors de la journée professionnelle du 18 mars 2020.

Parmi les invité-es du salon, cinq créatrices sont publiées chez MeMo : Anne Crausaz, Malika Doray, Jeanne Macaigne, Mélanie Rutten et Florie Saint-Val.

MeMo est fondée en 1993 à Nantes et tire son nom de ses deux créateurs, Yves Mestrallet, architecte de formation et photographe, et Christine Morault, formée aux arts.

Elle se tourne vers la littérature jeunesse depuis 2001.

Les livres de MeMo donnent à chacun la sensation de tenir entre ses mains un livre aussi précieux qu’un original, par leur spécificité technique et esthétique : l’impression se fait sur un papier épais proche du papier à dessin.

Le travail de la couleur y est particulier, par une impression en tons directs. Tout est fait pour mettre en valeur l’objet-livre, en s’ouvrant à une variété de techniques (numérique, gravure, gouache…). Les couvertures sont pour la plupart sans pelliculage, de matière mate.

MeMo se soucie de « bibliodiversité », en faisant primer la qualité sur le rendement, et dispose de ses propres fabricants.

Elle fait aussi un travail patrimonial et réédite des classiques introuvables ou inconnus, français et étrangers, et notamment les livres de Maurice Sendak.

Consulter le site de MeMo

Comment participer au 35e Salon du livre ? Accueillir un·e auteur·rice ? Venir visiter une exposition, le salon ?

Vous êtes enseignant·e, bibliothécaire, documentaliste, animateur·rice, éducateur·rice, vous souhaitez participer au 35e Salon du Livre Jeunesse de Beaugency et Saint-Laurent-Nouan en 2020.

Vous avez la possibilité :

  • Avec votre classe/groupe, il est possible :
  • de recevoir un auteur·e ou un illustrateur·rice dans la classe durant 1h15 à 1h30 environ. Les rencontres auront lieu le jeudi 2 et le vendredi 3 avril 2020. Le coût est de 170 euros (85 euros pour les communes de l’ancienne communauté de communes du canton de Beaugency). Dans certains cas, la collectivité territoriale peut prendre une partie en charge ou verser une subvention en conséquence à l’école. Sur demande, Val de lire peut adresser un devis à une collectivité territoriale ou à un établissement.
  • de venir visiter le salon. Pour cela, il suffit de s’inscrire dans le courant du mois de février 2020 (La visite est gratuite). Il est possible également de découvrir les diverses expositions (église St Étienne, passage Pellieux, médiathèques partenaires…). Inscription au préalable auprès des structures.
  • de participer à la décoration d’ensemble du salon (kakémonos) à partir d’une consigne collective précise élaborée lors d’une réunion le 26 novembre à 17h, à la maison Agora.

Une adhésion à Val de lire sera demandée pour participer aux activités : 10 € pour les classes participantes.

 

Enfin, vous pouvez :

– contribuer à l’organisation du salon du livre en devenant bénévole (installation, permanence, animation, lecture…).

Une réunion de présentation du 35e Salon du Livre jeunesse est proposée

le 15 Octobre à 18h à l’Agora à Beaugency.

Si vous ne pouvez pas être présent·e lors de cette réunion et/ou pour compléter les informations, deux permanences sont proposées :

Le mardi 5 novembre à la médiathèque de Saint-Laurent-Nouan de 16h30 à 18h.

Le mercredi 6 novembre à la médiathèque La pléiade à Beaugency de 10h à 12h et 14h à 18h.

Les inscriptions pour accueillir les invité·es dans les classes débuteront le jeudi 7 novembre sur le site de Val de Lire, ici.

À consulter le dossier des rencontres scolaires ci-dessous :

Dossier rencontres scolaires

Prix Jacques Asklund 2020

La ville de Beaugency, avec le soutien de la Communauté de communes des Terres du Val de Loire, récompense chaque année l’auteur·rice du livre choisi pour la qualité de son intrigue.

Des classes de CM2-6è de la Communauté de communes des Terres du Val de Loire participeront à ce prix.

Le nom du ou de la lauréat·e sera dévoilé lors de l’inauguration du 35e Salon du Livre le vendredi 3 avril 2020 à 18h30 au Complexe des Hauts de Lutz à Beaugency, en présence de l’auteur·rice. Le ou la lauréat·e pourra intervenir dans les classes pour rencontrer ses lecteur·rices puis dédicacer le week-end.

 

Les livres sélectionnés sont :

L’arrêt du cœur ou comment Simon découvrit l’amour dans une cuisine d’Agnès Debacker, éditions Mémo.

Pâquerette, une histoire de pirates de Gaston Boyer, éditions Gallimard.

Pierrot et Miette, héros des tranchées de Sophie de Mullenheim, éditions Fleurus.

Ma vie de monstre d’Anne Pouget, éditions Scrinéo.

Thème du Salon 2020 :  » Et si demain… Cultivons, cheminons, cabanons… « 

Le 35e Salon du Livre Jeunesse de Beaugency et Saint-Laurent-Nouan se déroulera le 3, 4 et 5 avril 2020. Le thème retenu est :

Et si demain…

Cultivons, cheminons, cabanons…

Cultiver notre jardin secret, notre esprit critique, notre intelligence, notre avenir mais aussi le lopin de terre pour y regarder pousser légumes et fruits en lien avec les saisons et en respectant faune et flore.

Revisiter les chemins des anciens, inventer le futur en se servant du passé, défricher de nouvelles voies, anticiper et créer.

Construire ensemble un monde à échelle humaine, habitations et urbanisation passées et futures, constructions individuelles, sécurisantes, collectives, innovantes.

L’occasion en littérature jeunesse de mettre à l’honneur les livres en lien avec la nature et l’environnement (albums et documentaires), de s’intéresser aux romans d’anticipation, à la science fiction, aux albums innovants ou originaux par leur forme  (pop up par exemple), de revisiter des auteurs du passé (rééditions) etc

Réunion de présentation du 35e Salon du Livre Jeunesse : mardi 15 octobre à 18h à l’usine Agora à Beaugency. Ouvert à tous.

Présentation du bilan du 34e Salon du Livre Jeunesse

Mardi 7 mai 2019, bénévoles, élu·e·s, enseignant·e·s, bibliothécaires et partenaires se sont réuni·e·s à la médiathèque La Pléiade à Beaugency pour partager la présentation du bilan du 34e Salon du Livre Jeunesse de Beaugency et Saint-Laurent-Nouan.

Catherine Mourrain, Présidente de Val de Lire, les membres du CA et les salariées ont relaté toutes les actions et rencontres qui se sont déroulées avant et pendant le salon. Ils·elles ont raconté les temps forts de cette 34e édition et partagé les expériences nouvelles.

La réunion s’est clôturée autour d’un buffet pour prolonger les échanges.

Le bilan est consultable ici.

[gview file= »https://valdelire.fr/wp-content/uploads/2019/05/BILAN-DU-34E-SALON-DU-LIVRE-JEUNESSE-DE-BEAUGENCY-ET-SAINT-2.pdf »]

À découvrir, un album photo.

Une revue de presse est également disponible ici.

[gview file= »https://valdelire.fr/wp-content/uploads/2019/05/revue-de-presse-salon-2019.pdf »]

 

Vous voulez lire ?! P’tit journal du salon

Cyril Varquet, étudiant et membre du CA de Val de Lire, nous raconte en mots et en images le 34e salon du livre jeunesse, dans les six numéros de  » Vous voulez lire ?! « . Pendant les 3 jours d’ouverture au public, avant le salon, rien n’a échappé à Cyril : témoignages d’enseignants, expériences de bénévoles, paroles d’enfants, expositions, séance de cinéma, soirée lectures, contes, spectacles, ateliers etc.

Bonne lecture ! 

[gview file= »https://valdelire.fr/wp-content/uploads/2019/05/Vvl-n°1.pdf »]

[gview file= »https://valdelire.fr/wp-content/uploads/2019/05/Vvl-n°1-bis-1.pdf »]

[gview file= »https://valdelire.fr/wp-content/uploads/2019/05/Vvl-n°2-1.pdf »]

[gview file= »https://valdelire.fr/wp-content/uploads/2019/05/Vvl-n°3-1.pdf »]

[gview file= »https://valdelire.fr/wp-content/uploads/2019/05/Vvl-n°4-1.pdf »]

[gview file= »https://valdelire.fr/wp-content/uploads/2019/05/Vvl-n°5-1.pdf »]

Le salon du livre en quelques chiffres

25 auteur·e·s / illustrateur·rice·s invité·e·s

128 rencontres dans les établissements scolaires, de la maternelle au lycée, bibliothèques, centre social, associations. 

9 expositions dans 9 lieux avant le salon

2700 visiteurs à l’église St Étienne pour l’exposition de Rébecca Dautremer

1 journée de formation, 140 participant·e·s

Plus de 100 bénévoles

64 classes accueillies le vendredi 29 mars

Plus de 9000 visiteur·euse·s au cours des 3 jours

Plus de 20 intervenant·e·s professionnel·le·s

3 jours de lecture à haute voix

17 ateliers ou rencontres avec les invité·e·s sur le salon

14 séances de contes et spectacles

7 compagnies de théâtre

760 spectacteur·rice·s

37 kakémonos réalisés par les écoles et le centre social

5 libraires 

15 exposants

140 mètres linéaires de livres 

Plus de 30 partenaires associatifs ou institutionnels

15000 programmes

2000 affiches 

1 présentation complète du bilan est proposée le mardi 7 mai à 18h15 à la médiathèque La Pléiade à Beaugency. Ouvert à tous. 

Les romans du prix Jacques Asklund 2019

Le prix Jacques Asklund , doté par la ville de Beaugency, récompense chaque année un.e auteur.e dont le livre est primé par des élèves des classes de CM/6e, au sein d’une pré-sélection constituée de quatre titres . Les quatre livres, très différents, explorent des univers singuliers .

Les filles de la pluie, Jérôme Leroy, éditions Mini Syros.

Depuis quelques temps, Malika rêve de soleil, de plage, de mer, alors qu’elle n’a jamais eu l’occasion d’évoluer dans cet environnement. Elle vit dans un pays où il pleut depuis des siècles. Il y pleuvait déjà avant le grand bouleversement ! Un pays où s’exerce la surveillance anonyme, où la Milice peut vous envoyer, bourré de calmants, dans un Jardin Clinique d’où on ne revient jamais. Accompagnée de son amie Chloé, Malika se rend régulièrement chez sa grand-mère, dans le vieux quartier où des indices donnent à penser qu’un autre monde existe. Sur un scénario un peu classique de récit de science fiction qui se déroule après le grand bouleversement, Jérôme Leroy donne à voir le questionnement, les inquiétudes des deux amies qui finiront par découvrir la vérité. Un scénario qu’on aurait envie de voir porté à l’écran.

Le mot d’Abel , Véronique Petit, éditions Rageot

Le mot d’Abel est le roman le plus récent de Véronique Petit. Dans cette histoire, vers 12 ans, les enfants ont la révélation d’un mot, de leur mot, celui qui va influencer leur avenir et qu’ils doivent tenir secret. Abel a dépassé 13 ans et ne connaît toujours pas son mot, ce qui l’inquiète fortement. Au delà de l’intrigue, où il est question d’enquêter sur une coupable révélation de mot au collège, on est témoin des rapports d’Abel avec sa famille, des échanges avec ses copains, une importante réflexion s’engage sur le déterminisme, ou sur la façon d’y échapper …

Alexandre, l’intrépide Dumas. Bertrand Puard, éditions Hachette roman

Ce roman est le premier d’une série qui propose d’explorer l’enfance de quelques uns des plus grands romanciers. Dans ces histoires, de véritables faits historiques cohabitent avec des intrigues imaginées par l’auteur.

C’est donc l’enfance d’Alexandre Dumas, qui écrivait déjà alors qu’il était collégien …

Dans le roman de Bertrand Puard, on est en mars 1814, Alexandre a 12 ans. Les cosaques vont envahir la ville de Villers-Cotteret. Avant d’ aller avec tout le monde se réfugier dans une carrière à la sortie de la ville, Alexandre va chercher son amie Aglaé, vendeuse dans le magasin de mode des sœurs Rigolot (qui refusent de quitter leur demeure).

Les cosaques sont passés, la population revient en ville. Au retour de la carrière les jeunes gens se rendent chez les patronnes d’Aglaé, une mauvaise surprise les y attend.

Et à partir de là, pour mener leur enquête, Alexandre et Aglaé, dont il est très amoureux, vont rencontrer des personnages surprenants dans des lieux inconnus … Un roman d’aventure plein de rebondissements.

Le grand livre de l’horreur, dans la demeure de Dr Jekyll. N.M.Zimmermann, éditions Albin Michel jeunesse.

Ce roman propose un petit voyage dans l’univers des horreurs. Dans cet épisode, Virgile et Lili sont téléportés dans la demeure du Dr Jekyll où l’effrayant M. Hyde les prend en chasse. Comment retrouver le monde réel quand le Maliseur, aux pouvoirs maléfiques les en empêche ? Une histoire pleine de suspense, qui donne le frisson ! Recommandé à tous ceux qui aiment jouer avec la peur …

Quatre titres, quatre auteurs, quatre atmosphères, quatre intrigues …

Le gagnant est… ? Son nom sera divulgué au moment de l’inauguration du salon vendredi 29 mars à 18h30, en présence du lauréat.