Des albums et des langues

Val de Lire s’appuie pour ses actions de lectures partagées sur un fonds d’albums qui permet de s’étonner de la variété des formes icono-textuelles existantes.

L’association s’attache aussi à proposer des albums ouverts sur la diversité linguistique.

Des albums bilingues, ou en langue étrangère, sont emportés dans les valises ou dans le camion Roulebarak, lors des rencontres avec des publics allant de la petite enfance aux adultes non francophones.

Retrouvez la description du fonds plurilingue de Val de Lire dans le document ci-dessous.

En mettant à disposition des albums en langues étrangères, Val de Lire cherche à ouvrir un espace de découverte, de discussion, aussi bien entre « monolingues », ne parlant que le français ou une autre langue, qu’avec les personnes plurilingues. Chacun peut y nourrir une curiosité pour d’autres expressions culturelles, des sonorités, des significations, des signes alphabétiques différents, mais aussi en retour interroger et prendre plaisir à sa propre/ses propres langues.

Les personnes présentes peuvent enrichir ce fonds en proposant des traductions écrites ou enregistrées au dictaphone.

Val de Lire nourrit sa réflexion et ses projets sur ce sujet au contact d’initiatives comme le séminaire Babil Babel de l’Agence Quand les Livres Relient, qui recueille et restitue des recherches théoriques et pratiques sur le plurilinguisme et la petite enfance. L’Agence rappelle que les bibliothèques, structures de la petite enfance et associations ont un rôle à jouer dans la valorisation de la diversité des langues et des cultures. Il s’agit non pas de considérer les langues selon une vision utilitariste, de « stratégie » sociale, mais de reconnaître la dignité de chaque locuteur dans sa langue, de permettre des discussions entre les cultures.

Coup de coeur pour le travail éditorial de Didier Jeunesse, collection de comptines et de chansons à travers le monde.

Les plus belles comptines d’Europe, propos de la directrice des éditions Didier Jeunesse, Michèle Moreau :

Nous souhaitons offrir à l’enfant une sensibilisation plus qu’une véritable initiation aux langues. Tous les enfants, et pas seulement ceux des familles bilingues, sont concernés.

Cette collection des éditions Didier Jeunesse présente des comptines, berceuses, chansons dans de très nombreuses langues. Les livres en eux-mêmes sont de belles créations, toujours magnifiquement illustrées. Les comptines/chansons sont rédigées dans leur langue d’origine, en phonétique lorsqu’il ne s’agit pas de l’alphabet latin, et enfin traduites. Certaines comptines sont mises en écho avec des comptines françaises, pour souligner les passerelles entre les cultures. Le lecteur peut trouver en fin de livre des commentaires sur le collectage des textes, leurs origines et une explication.

Ces livres sont toujours un support privilégié d’échanges lors des temps de lectures, que ce soit en faisant remonter des souvenirs d’enfance, en s’amusant à découvrir des textes courts et souvent savoureux inconnus, ou pour les partager simplement.

Ce sont des livres-CD, dont les interprétations sont aussi disponibles sur des plateformes d’écoute en ligne. Les accompagnements musicaux et les interprétations sont particulièrement réussies, absolument pas mièvres, que ce soit les chants par des enfants ou par des noms reconnus du monde musical. Au delà de la langue, on s’initie aux instruments et aux rythmes des pays traversés.

Projet  » Je n’ai pas ma langue dans ma poche « , soutenu en 2019-2020 par la Fondation SNCF.