Elle tourne comme ça !

OTERO - Elle tourne comme ça
Martine LAFFON, Mayumi OTERO (ill), Elle tourne comme ça, ed. Les Fourmis Rouges, 2014

À partir de 4 ans  

Thèmes: Géants – Terre, Lune et Soleil – Quatre éléments

Condensé pour pressés : Après un long voyage, quatre géants arrivent sur la Terre. Ils découvrent les lieux et décident de s’installer là, pour se reposer. Chacun choisit son élément : l’eau, le feu, la terre ou l’air…. et s’endort. Au réveil, le Soleil les interpelle … et leur confie une tâche commune : faire tourner la Terre.

 


 

Martine Laffon (Auteure)

Docteur en philosophie, elle s’intéresse à la mythologie et aux épopées. Elle a écrit de nombreux livres pour la jeunesse. On lui doit aussi l’adaptation en français du best-seller « Le monde de Sophie ».

Mayumi Otero (Illustratrice)

Elle est l’une des invitées du prochain Salon du Livre de Jeunesse de Beaugency

Dessinatrice d’origine hispano-japonaise, elle est née en 1985. Diplômée de l’Ecole des arts décoratifs de Strasbourg en 2011, elle travaille actuellement pour la presse et la littérature de jeunesse. Passionnée d’estampe et de dessin contemporain, elle a cofondé les éditions expérimentales Icinori, avec Raphaël Urwiller. Elle y développe son univers personnel. Ses inspirations vont de Goya à Yoko Tanadori, en passant par Hockney et l’imagerie populaire.

Ses créations, c’est par ici


CRITIQUE

 

Le titre intrigue et invite l’enfant à s’interroger. Elle tourne comme ça : De qui s’agit-il ? On ne voit rien tourner … L’illustration aussi est étrange et n’apporte pas de réponse : on voit deux grandes mains dessinées, l’une tient un renard, l’autre, tout un paysage : des arbres, une rivière, des animaux… Il faudra attendre la dernière page pour avoir une réponse complète aux questions que l’on se pose.

Le récit reprend la tradition d’un conte étiologique, qui explique le pourquoi des choses en y répondant de manière fantaisiste. Au fil des pages, les enfants découvrent que la terre tourne selon les saisons, grâce à quatre géants qui la poussent sans cesse.

Pour avoir lu cet album en classe de Moyenne et de Grande Sections, j’ai remarqué que les enfants étaient sensibles à la qualité du texte et à la richesse d’une langue non dénuée d’humour, comme dans cet échange entre les géants au moment où ils découvrent la Terre :

« – Ça pique ? s’inquiéta l’un.

– Ça mord ? ronchonna l’autre.

– Ça gratouille ! se tortilla le troisième.

– Mais non, c’est rond, c’est bleu et ça tourne tout doucement ! les rassura le quatrième. »

Les illustrations « illuminent » les pages, avec leurs couleurs chaudes, les silhouettes souples des géants et leurs gestes délicats. Elles concourent à la tonalité poétique qui émane de l’ensemble. L’auditoire m’a paru être « sous le charme » pendant un moment encore, une fois l’album fini. Elle tourne comme ça me semble être comme une invitation à une approche sensorielle de ce qui nous entoure, un moment un peu « magique » de découverte pour les jeunes enfants.

 Josette
Longtemps enseignante en collège puis en lycée,
j’ai évidemment pu constater la difficulté croissante
de la plupart des élèves – pré-adolescents ou adolescents –
à entrer dans la lecture de textes longs. Pour qu’ils osent
« replonger » dans les livres, un court roman tel que celui-ci
saurait susciter leur intérêt et leur questionnement.

ACTUALITES SALON

Retrouver Mayumi Otero les trois jours du Salon au stand du libraire l’Ange bleu.
Elle animera le dimanche 20 mars à 17h un atelier dessin pour les 8-11 ans.