Les livres c’est bon pour les bébés

Nous savons qu’avant de naître, le fœtus entre en contact avec la résonance de la voix maternelle. À la naissance, tout bébé est capable de discerner la voix maternelle de toutes les autres voix. Distinguer c’est déjà un acte de pensée. L’écoute est fonctionnelle à la naissance. L’enfant est sensible à la rythmique, il faut donc lui apporter de la poésie, de la littérature, alimenter et nourrir sa faculté d’écoute.

Selon Evelio Cabrejo-Parra, psycholinguiste, vice-président d’A.C.C.E.S, la littérature est aussi importante dans le développement psychique pour l’enfant que de le nourrir, le caresser, le soigner. L’être humain a besoin de langage pour se construire en tant que sujet.

Le bébé construit sa relation au monde à partir d’une sensibilité musicale innée qui l’amène à partager très tôt un dialogue musical, interactif. Donner de la littérature aux bébés est un besoin psychique.

Chanter des berceuses, des comptines, lire à haute voix des histoires, de la poésie sont donc essentiels.

 

La Médiathèque Départementale du Loiret met à disposition de Val de Lire une exposition conçue par A.C.C.E.S (Actions culturelles contre les exclusions et les ségrégations) intitulée « Les livres, c’est bon pour les bébés ». Elle prend la forme de paravents explicatifs et illustrés pour les adultes, et de cubes ludiques avec albums à disposition pour les enfants.

Une exposition ludique et conviviale autour des enjeux de la lecture aux tout-petits.

Du 14 septembre au 6 octobre Maison Agora, 59 avenue de Vendôme à Beaugency, rez-de-chaussée.

Du 8 octobre 31 octobre au Centre Social, Agora bâtiment « Usine », 59 avenue de Vendôme à Beaugency

Cette manifestation s’inscrit dans la dynamique des Journées nationales d’action contre l’illettrisme.