Une comptine pour grandir.

À partir du plus jeune âge (comptine traditionnelle chantée),
niveau maternelle (et plus pour l’humour !)

PRIGENT - Jamais on n'a vu
Jean-François DUMONT, Andrée PRIGENT (ill), Jamais on n’a vu…, ed. Kaléidoscope, 2015, 26p

 Thèmes : Ancrage familial – Emancipation

 Condensé pour les pressés : L’histoire se déroule dans une salle de spectacle où des rats musiciens jouent devant un public de chats. Des couplets sont ajoutés à la comptine traditionnelle et racontent la décision du fils tortue d’aller courir après les rats puis son retour, riche d’expériences, au sein de
sa famille.


Jean-François DUMONT (auteur)

Il est auteur et illustrateur depuis près de 30 ans. En 2015 il a également publié Thomas tête en l’air (même éd.).

Andrée PRIGENT (illustratrice)
Invitée de ce 31è Salon.

Elle est illustratrice et auteure depuis 25 ans. Elle travaille également pour la presse, le dessin publicitaire et la création textile.

Son actualité par là 


 CRITIQUE

 

Grandir c’est désobéir, c’est s’opposer aux présupposés, expérimenter soi-même, découvrir le monde, (et pour cela il faut du temps !) pour revenir au port d’attache qu’est une famille, riche de nouvelles expériences.

Andrée Prigent utilise majoritairement le noir avec quelques touches de rouge et de bleu. Le graphisme, au crayon, est simple, le dessin épuré. La plupart des pages illustrées sont situées à droite. A gauche le texte écrit en lettres majuscules noires occupe tout l’espace. Les points sur les i et les j ressortent en rouge. Par contre, ce qui se passe dans la salle de spectacle tient sur les deux pages côte à côte, les paroles sont dans une bulle comme dans une bande dessinée.

Peut-être pourra-t-on reprocher que la représentation familiale reprenne certains stéréotypes : les personnages sont rangés en ordre de taille décroissant… et évidemment c’est le père qui est physiquement plus grand et plus gros que la mère…

J’ai aimé l’élément d’illustration à suivre de page en page : le triangle rouge qui peut être tour à tour fanion(s), voile de bateau, toit de maison, bec d’oiseau, flamme sur la plage, lampadaire, drapeau.

Cet album est facilement utilisable en maternelle : graphismes faciles à reproduire, classement par taille des membres de la famille tortue, évolution en rythme sur l’air ou apprentissage de la comptine. La partition musicale aurait été bienvenue pour les musiciens et pour ceux qui ne connaissent pas cette comptine traditionnelle chantée.

Sur le même thème on lira aussi la comptine illustrée par Charlotte Mollet qui propose d’autres couplets aux éditions Didier Jeunesse.

Terminer en réécoutant « Les chats sauvages » !

 

Josiane.
Dès mon arrivée à Beaugency (en 89),

je me suis investie dans le Salon du Livre,
professionnellement (j’étais enseignante)
et personnellement. Je continue d’enrichir
cette passion du livre pour enfants et surtout
je partage mon plaisir de lire auprès des petits
et des plus grands !

 

 

ACTUALITES SALON

Vous la retrouverez au stand de la libraire L’Ange bleu, durant les trois jours.

Son atelier Colografouillage, pour un public âgé d’au-moins 6 ans, se déroulera le samedi 19, à 14h30, à la salle des jeux.