Cédric Tchao, mangaka, en résidence dans la communauté de communes de Beaugency

 

 

Né en 1978 à Paris, Cédric Tchao est un jeune auteur de bandes dessinées d’origine asiatique, inspiré par le manga et le feuilleton populaire à la française.

Image

Après des études de biologie à l’université qui le passionnent peu, il décide de se lancer dans l’aventure de la bande dessinée.

 

Il publie son premier travail professionnel en 2007, dans le mensuel Pif Gadget. «Meccano Aurélie» est une histoire coute de 10 pages en noir et blanc qui mêle le genre Steam Punk et Magical Girl.

 

En 2010, il dessine un manga historique de 200 pages sur la première femme pharaon de l’antiquité : «Hatshepsout, Princesse d’Égypte» publié aux Editions Milan.

images-1

 

Il signe ensuite aux Éditions Contre-Dires en novembre 2012, «Le Grand Pélican», un manga d’aventure teinté de fantastique et d’ésotérisme, qui prend ses sources dans les oeuvres qu’il a le plus aimé : «Le Mystère de la Chambre Jaune» de Gaston Leroux, «Nadia et le Secret de l’Eau Bleue» de Hideaki Anno et «Laputa,le Château dans le Ciel» de Hayao Miyazaki.

images

Il est par ailleurs professeur de bande dessinée à l’école Eurasiam et a animé plusieurs ateliers manga (Espace Japon, Centre Georges Pompidou, …)

 

Cédric Tchao sera en résidence dans la communauté de communes de Beaugency du 6 Janvier au 6 avril 2014. Ce projet se réalise dans le cadre du Contrat Territoire Lecture entre la CCCB et la Drac Région Centre. 

Il consacrera 70% de son temps à la création d’une oeuvre personnelle en lien avec le patrimoine de la Communauté de Communes.

30 % du temps sera consacré aux rencontres dans les bibliothèques, à l’histoire du manga, à la présentation des divers types de manga, etc, etc ainsi qu’à des ateliers avec des participants à partir du CM2.

Au cours de mes visites dans la ville de Beaugency, j’ai vu les anciennes fortifications de la cité médiévale, le Donjon, la porte-Tavers, la Tour du Diable, l’Abbaye. On m’a aussi conté les légendes liées au canton : la légende du pont de Beaugency, la légende de la pierre tournante, la légende des eaux bleues, etc.

 Cette architecture, ces monuments et ces histoires ont, tout de suite, fait germer dans mon esprit l’ébauche d’un scénario parfait pour l’intrigue d’une bande dessinée.

Ainsi,  le projet de bande dessinée/manga que je souhaite développer au cours de cette résidence s’articule autour du patrimoine culturel, historique et légendaire de la région. Beaugency et ses environs seraient le théâtre d’une aventure rocambolesque teintée d’humour et de fantastique mettant en scène des personnages prêts à protéger leur commune.

Pendant ma résidence, grâce aux rencontres avec le public et par mes déambulations, j’espère nourrir mon histoire et utiliser toute la richesse du canton afin d’offrir une intrigue pouvant faire rêver les enfants, les adolescents et pourquoi pas les adultes, au travers d’un manga, un art séquentiel connu pour son graphisme et ses codes narratifs spécifiques ainsi que sa mise en page dynamique.

Cédric Tchao, juin 2013

Beaugency_Promo_trames copie

 

 

 

CCCBLogoOfficielPetit images Image 39